Back to all Post

Rêve d’océan

RRêves d'oceans Quand les marins du Léman prennent le large

Brest, sur le site du Village Suisse, du 10 au 16 juillet 2004
Nyon, du 28 juillet 2004 au 14 août 2005

Des marins d'eau douce en mer ? D’Hermann de Pourtalès à Alinghi, en passant par Pierre Fehlmann, Bernard Stamm, Yvan et Laurent Bourgnon, Dominique Wavre, Stève Ravussin, Louis Noverraz, Henri Copponex, Bernard Dunand, Philippe Durr, Michel Roggo, Claude Bigar et bien d’autres, les régatiers lémaniques se sont illustrés dans toutes les grandes compétitions maritimes de voile depuis 1900. Pour fêter son 50e anniversaire, le Musée du Léman a choisi d'ouvrir son horizon en prenant pour thème d'exposition les exploits de ces navigateurs lémaniques en mer. En effet, n'est-ce pas sur le Léman que les principaux régatiers suisses ont fait leurs premières classes et n'est-ce pas au contact du lac qu'est née leur passion pour la voile ? Quoi de plus de naturel alors que de les suivre jusqu’au bout du monde ! Pour comprendre cette passion des Suisses pour la mer, l'exposition Rêves d'océans retrace les défis auxquels ces sportifs se sont attaqués : Jeux olympiques, Championnats du monde, Courses au large et, finalement en 2003, la Coupe de l'America ! Sans oublier les aventurières ou aventuriers, comme Ella Maillart ou Hermine et Yvonne de Saussure, Michel Mermod ou Richard Bettens, dont les écrits ont contribué à la renommée de la plaisance suisse dans le monde. Indéniablement, la voile suisse connaît actuellement son âge d’or. Toutefois, des précurseurs se sont illustrés dès 1900. Les navigations en Méditerranée d’Ella Maillart et de Hermine de Saussure, à une époque où le tourisme de plaisance n’était pas encore à la mode (et surtout pas le fait d’équipages féminins !), restent absolument remarquables. Au niveau compétition, les grands succès helvétiques qui se sont répétés au cours des années 1950-1960 dans le cadre des championnats du monde et de l’olympisme sont aussi à marquer d’une "voile blanche". Dès 1977, les Suisses ont, en outre, acquis leurs lettres de noblesse en course au large grâce à la réussite de Pierre Fehlmann, pour finalement triompher lors de la dernière édition de la Coupe de l’America, la plus prestigieuse de toute les compétitions de voile. A Brest, les visiteurs auront de plus l’occasion de voir, grâce au soutien du Laboratoire des Matériaux de l’EPFL de Lausanne, les dernières innovations technologiques qui ont été créés spécialement pour le bateau Alinghi… Pour tous ces marins « d’eau douce», la navigation est une manière de donner un sens profond à leur existence, venez donc les rencontrer et découvrir leurs « rêves d’océans » !